AU PAYS DES…

Le Théâtre du Rictus et Sylvain Levey continuent d’interroger les affres de notre société au travers du prisme des faits divers. Le zapping initié dans Asphalt jungle se poursuit dans Au pays des. (Asphalt Jungle Saison 2), traquant les barbaries modernes qui avancent masquées. Harcèlement moral ici, déresponsabilité là. Qu’est-ce qui conduit au passage à l’acte ? Les diverses culpabilités insidieusement instillées dans les esprits creusent des galeries souterraines, entraînant des êtres humains vers des comportements inhumains. Une occasion de questionner la société du jetable, du librement exploitable, du permutable et de la violence du monde dans lequel nous vivons.

Asphalt Jungle réunissait deux textes de Sylvain Levey à partir d’une initiative personnelle. La portée de cette juxtaposition, comme un début de zapping informel, s’est éclaircie pour moi au fur et à mesure du travail avec les comédiens et grâce aux retours du public. Il m’est alors apparu comme une évidence de poursuivre d’une part le compagnonnage artistique avec Sylvain et de continuer à interroger le monde qui nous entoure au travers du prisme des faits divers.

Chaque fait divers, en effet, porte en lui un condensé de nos existences, il agit souvent comme un zoom de nos peurs, de nos obsessions, de nos extravagances inassouvies. Il porte en lui la tragédie et la comédie à l’état brut, comme un événement compressé qui contiendrait les potentialités de la condition humaine et qui en libérerait quelques unes ici et là. Il est donc naturellement théâtral. Il révèle les symptômes d’une époque.

Or l’écriture de Sylvain Levey joue avec cette perception ; elle capte et restitue avec précision ce foisonnement. Il y a une aptitude très aiguisée chez cet auteur à saisir le détail et à voir dans ce détail en quoi il raconte son temps. Les dialogues sont producteurs d’action et ne sont pas des commentaires d’action. Ce qui rend une vitalité permanente à la scène. Et ce qui augure d’une grande confiance au jeu des comédiens.

Au pays des. (Asphalt jungle, saison 2) n’est pas la suite dramaturgiquement parlant d’Asphalt Jungle mais la prolongation des chroniques urbaines entamées avec Asphalt Jungle. Parfois drôles, parfois tragiques, toujours humaines, trop humaines.