Projection d’opéra : ” Oedipus Rex”

Samedi 17 décembre à 19h00
Centre culturel de Novi Sad, Katolicka porta 5

Projection gratuite depuis le Festival d’Aix-en-Provence !

L’Institut français de Serbie, en coopération avec le Centre culturel de Novi Sad et les Jeunesses musicales de Novi Sad, vous proposent d’assister à la projection  de la Symphonie de Psaumes d’Igor Stravinski « Oedipus Rex » du  festival d’Aix en Provence dans le cadre du festival EuroIN film. L’opéra sera sous-titré en serbe. Entrée libre

OEDIPUS REX / Symphonie de Psaumes d’Igor Stravinski

Mise en scène de Peter Sellars
Direction : Esa-Pekka Salonen
Avec : Joseph Kaiser Œdipe Roi), Violeta Urmana (Jocaste), Sir Willard White (Créon / Tirésias / le Messager), Joshua Stewart (Le Berger), Pauline Cheviller (Antigone récitante), Laurel Jenkins (Ismène danseuse)
Durée : 2h entracte compris
Spectacle surtitré en serbe

La peste s’abat sur Thèbes. Oedipe, son roi, veut trouver le responsable. Au fil d’une quête de vérité sans concession, il comprendra que le coupable, c’est lui. Coupable d’avoir tué l’ancien roi Laios, son père, et d’avoir épousé la reine Jocaste, sa mère. OEdipus Rex de Stravinski reprend l’argument implacable de la pièce de Sophocle, dans un latin archaïque et une musique aux splendeurs hiératiques. Et pour raconter la suite de l’histoire, soit l’argument d’OEdipe à Colone du même Sophocle, le metteur en scène Peter Sellars a eu l’idée d’adjoindre à l’oratorio dramatique de Stravinski une pièce grandiose pour chœur et orchestre : la Symphonie de Psaumes. Celle-ci effectue un parcours des profondeurs de l’abîme jusqu’à la lumière d’alléluias enthousiastes, soit un chemin comparable à celui du vieil Oedipe, aveugle condamné à l’exil et guidé par sa fille Antigone jusqu’au lieu de sa mort. Salonen et Sellars, stravinskiens passionnés, nous emmènent à la suite du roi de Thèbes en compagnie d’une Antigone comédienne, de solistes éblouissants, de trois chœurs scandinaves et de l’envoûtant Philharmonia Orchestra.

Le metteur en scène Peter Sellars parle de son travail sur l’opéra

En partenariat avec la Fondation Orange