Un printemps en Egypte

Vernissage: 09/04/14 à 19h30

Institut français à Novi Sad, Pašićeva 33

Au printemps 2013, Thérèse Di Campo entreprend un voyage Égypte avec Samuel Bregolin , journaliste italien, pour y réaliser une série de reportages en binôme. Elle découvre un pays secoué par des révoltes populaires quelques semaines avant la révolution. Originaire de Bourgogne, journaliste indépendante, elle est installée aujourd’hui à Novi Sad et travaille en tant que correspondante de presse sur des sujets touchant à l’actualité des Balkans.

Fascinante. Révoltée. Pauvre. Contrastée. Moderne. Réprimée. L’Égypte d’aujourd’hui montre sans cesse un autre visage. De la vie urbaine aux labeurs des campagnes, des activistes de la révolution aux oubliés des bidonvilles, le quotidien se raconte au coin de la rue et au gré des rencontres sur le vif. Ce printemps en Égypte est une tentative de découverte, celle d’un pays dont on parle beaucoup mais que l’on connaît de plus en plus mal.